Un nouveau dispositif : l’abondement du CPF

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) a mis en place un dispositif d’abondement du CPF pour les victimes d’accident du travail et de maladie professionnelle, elle est l’un des nombreux organismes financeurs du Compte Personnel de Formation (CPF).

Si vous avez un taux d’incapacité permanente supérieure ou égale à 10% vous pourrez alors bénéficier du droit à l’abondement CPF. Ces nouveaux droits sont complémentaires des rentes permanentes et de l’indemnité en capital, vous pouvez donc les cumuler. Le versement de l’abondement du CPF est unique et se fait en une seule fois. Il se calcule en heures complémentaires de 500 heures de formation.

Le passage des heures aux euros

Si depuis le 1er janvier 2019, vous avez été évalué à un taux d’incapacité permanente, ces 500 heures peuvent être échangées en un abondement de 7 500 € maximum. Cela s’explique par le fait que le Compte Personnel de Formation a évolué : les heures acquises au titre du CPF ont été converties en euros, à hauteur de 15€/heure. Le 26 juin 2020, la CPAM a annoncé le changement de ces 500 heures d’abondement en 7 500 € (500 heures x 15 € = 7 500 €).

Les heures de formation ou bien la somme d’argent peuvent être utilisés en plusieurs fois pour une ou plusieurs formations éligibles au CPF, dans un délai maximum de 2 ans à compter de la date de notification de taux d’incapacité permanente.

Démarche pour bénéficier de l’abondement CPF de la CPAM 

Pour bénéficier de cet abondement CPF, certaines conditions, que l’on retrouve sur le site ameli.fr , sont à respecter :

  • avoir reçu la notification de rente communiquée par la caisse d’assurance maladie ;
  • avoir capitalisé 1 euro minimum sur son compte CPF ;
  • avoir identifié la formation souhaitée ;
  • avoir une attestation de son conseiller en évolution professionnelle (CEP).